Alpha couples : un parcours pour allumer le Feu ! – Alpha News – juin 2011

Interview Alex et Maud – Parcours Alpha Couple


1- Depuis quand date votre engagement pour le couple et la famille?

Alex : Alors que nous n’étions pas encore mariés, mais déjà vivement « amoureux » l’un de l’autre (!), nous voulions donner toute notre vie à Dieu ; or, consacrer toute sa vie à Dieu dans le mariage n’était pas forcément très envisageable à l’époque en dehors de la vie religieuse ou le sacerdoce pour moi ! Nous avons donc recherché la vision et la pratique du mariage chez nos frères d’autres confessions chrétiennes, et nous avons été émerveillés, parfois bouleversés, par toute la richesse de cette alliance d’amour à la fois divin et humain, notamment dans la tradition orthodoxe, puis chez les protestants et les évangéliques dont de nombreux couples sont missionnaires par exemple.

Maud : La magnifique catéchèse du pape Jean-Paul II sur le mariage et la sexualité nous a porté le « coup de grâce » si on peut dire car c’est là une vraie bombe spirituelle et missionnaire, c’est de la nitroglycérine théologique et évangélisatrice, comme nous aimons le dire ! Du coup, on s’est marié en 1983, et avons perçu l’appel de Dieu à consacrer notre vie de couple à approfondir ce « grand mystère » dont parle St Paul, tout en essayant de diffuser et de témoigner cette Bonne Nouvelle du Christ pour l’amour humain ; cela fait près de 30 ans que ça dure et nous sommes de plus en plus passionnés par cette vocation que le Seigneur nous a donnée : il y a une telle soif, une telle attente chez tant de jeunes et de couples dans ce domaine.

2- Comment mettez vous ’en pratique’ cet engagement ?

Alex : Notre première « mise en pratique » a été d’essayer de vivre intensément depuis 28 ans notre propre mariage, d’en goûter et déployer les richesses. Pour ce faire, il nous a été tout autant nécessaire d’essayer d’en déminer les innombrables écueils ! L’amour conjugal, c’est la dernière grande aventure humaine disait récemment un président du jury du festival de Cannes : nous aimons tous 2 ce terme « aventure » car ces 28 ans de vie commune sont tellement remplis de rebondissements, de surprises, qu’elles soient d’ailleurs éprouvantes ou dilatantes d’ailleurs.

Maud : Notre chemin n’a pas été de tout repos, mais pas à pas, étape après étape, on apprend peu à peu à mieux se donner l’un à l’autre, à mieux se respecter, et même à se convertir chacun pour tisser progressivement une communion plus intense et profonde ; on goûte combien, comme dans l’Evangile de Cana, le « bon vin » des noces est pour la fin : « le plus beau jour de notre vie n’est pas derrière mais devant » avons-nous l’habitude de dire ! Pour cela, vivre avec le Christ comme source et comme ferment de notre alliance, est pour nous comme un accélérateur de transformation et d’amour, et nos 5 enfants en furent pour nous les premiers témoins … et surtout les premiers bénéficiaires, je crois !

Alex : C’est pourquoi, ce trésor, cet « évangile du couple », nous ne pouvions le garder pour nous-même car ce serait alors égoïste ; très tôt, avant même notre mariage d’ailleurs, nous avons été conduit à commencer à partager ce trésor comme de simples témoins qui rendent compte avec émerveillement de leur expérience, si belle mais si surprenante, déconcertante parfois. Peu de temps après notre mariage, nous avons contribué durant 3 ans à la fondation et à l’animation de la première école catholique internationale d’évangélisation (« Jeunesse-Lumière »), ce qui fut pour nous un temps exceptionnel de formation, de prière et de nos premières expériences missionnaires.

Maud : Reprenant une vie professionnelle plus classique en 1987 (comme cadres d’entreprise durant 10 ans, puis comme consultants depuis 15 ans puisqu’Alex a créé un cabinet-conseil) et en parallèle de notre vie familiale et professionnelle, nous sommes mis au service de l’Eglise et de certains mouvements de couples et de jeunes, et nous avons également participé à de nombreuses missions d’évangélisation ou de formation à la mission, des retraites en France et à l’étranger, auprès des couples et des jeunes sur tous ces thèmes : amour, sexualité, mariage, … . Au regard de toutes ces expériences et des besoins que nous percevions dans l’Eglise et la société, nous avons depuis 10 ans développé une réflexion sur la mission sur ces questions (4 livres, articles, …), mais aussi tenté d’investir les médias pour annoncer cette Bonne Nouvelle de l’amour auprès d’un plus grand nombre : émissions de radio, site web sur ces questions (www.evangilepourlecouple.fr), webtv, etc…

Alex : Enfin, depuis 5 ans, nous nous entraidons dans cette mission entre couples dont les conjoints sont engagés ensemble dans l’évangélisation au travers d’un petit réseau très souple intitulé la « Communion Priscille & Aquila », du nom du 1er couple missionnaire de l’histoire chrétienne, des compagnons zélés de l’apôtre Paul, qui l’ont aidé notamment à construire l’Eglise d’Ephèse et à conduire de nombreuses familles au Christ (cf. de nombreuses références dans les Actes des Apôtres et les épîtres)

3- Comment avez-vous connu AlphaCouple?

Alex : Nous connaissons Florence et Marc de Leyritz depuis une petite dizaine d’années car nous participons ensemble à des rencontres sur le renouveau missionnaire dans l’Eglise catholique, de ce qu’on appelle depuis 20 ans la « Nouvelle Evangélisation », dont Alpha en France est un des fleurons d’ailleurs. En tant que délégués épiscopaux à la pastorale de notre diocèse depuis 7 ans, nous avons contribué à l’implantation puis au développement d’Elle&Lui, puis d’AlphaCouples sur notre diocèse, parcours qui porte de très beaux fruits : il touche en profondeur les couples participants, et parmi ceux qui ont beaucoup reçu, nombreux sont ceux veulent redonner en se proposant pour un service ou témoignent avec enthousiasme à leur entourage : on a là tout les ingrédients d’une propagation du parcours, et c’est ce dont nous sommes les témoins.

Maud : Connaissant notre ministère, et notamment nos émissions « L’Evangile pour le Couple » diffusées chaque semaine sur plusieurs radios chrétiennes, Marc et Florence nous ont demandé fin 2009 de participer au projet du DVD AlphaCouples ; de fil en aiguille, Alpha-France nous a invité à prendre en charge l’ensemble de l’animation du parcours, et également à retravailler les textes, notamment pour mieux adapter les traductions en français et inculturer davantage son contenu.

Alex : Ce mandat de retravailler les textes portait ausi sur l’objectif fixé désormais à tous les parcours proposés par Alpha-France de conduire explicitement les participants à découvrir le Christ, et ici en l’occurrence, à saisir combien le Christ peut être pour les époux le ciment le plus solide pour la qualité de leur relation et de leur amour ; le cadre de travail fut, bien sûr, de respecter l’esprit, les thèmes, la chronologie et la pédagogie d’AlphaCouples fixés par Nicky et Sila. Travail d’équilibre entre fidélité, adaptation et certaines inflexions ; travail passionnant avec l’équipe Alpha-France afin de distiller au fil du parcours l’annonce de la Bonne Nouvelle pour la vie conjugale.

4- Quels sont pour vous les traits saillants du parcours ?

Maud : Depuis ses débuts, Elle&Lui puis AlphaCouple partent du cœur de l’expérience conjugale, de ses attentes et de ses difficultés, en décryptent les écueils conjugaux, aident les conjoints à prendre du temps pour échanger leurs points de vue, mieux s’écouter et se parler sur des sujets délicats. Dans ce cadre, nous avons tenté d’introduire davantage les couples participants à accueillir et à vivre s’ils le souhaitent une expérience concrète du Salut donné par le Christ au cœur de leur vie et de leurs difficultés conjugales : d’expérience, nous savons que celles-ci ouvrent de fait comme un “autoroute” à la grâce divine lorsque la vie, l’amour et la guérison donnés par Jésus-Christ sont expérimentés dans la vie conjugale.

Alex : Il ne s’agit surtout pas de faire de la catéchèse, et encore moins de manier de savants concepts philosophiques et doctrinaux, mais d’illustrer concrètement combien la Parole de Dieu, l’accueil de l’Esprit-Saint, introduits sous un angle essentiellement existentiel, peuvent mettre un incroyable turbot dans le moteur conjugal ! Et nous avons été vigilants à ce que des non-chrétiens ou non-pratiquants puissent toujours se sentir très à l’aise et respectés lors de chaque rencontre.

5- Quelles ont été vos plus grandes joies dans cette aventure?

Maud : Elles furent et sont encore nombreuses, et, comme souvent dans la vie chrétienne, ces joies sont d’abord des surprises, des évènements non programmés, preuve – une fois de plus pour nous – que la providence existe !

Alex : Notre première joie sans doute fut de participer avec toute une équipe à une si belle et grande aventure, occasion unique pour nous de contribuer à la mise en œuvre d’un parcours promis à une fort développement quand on voit son succès et sa forte croissance depuis quelques années : selon nous, Alpha est sans doute l’œuvre apostolique la plus dynamique, moderne et œcuménique (y compris chez les cathos avec toutes leurs chapelles !) dans nos églises en France. Et nous sommes personnellement particulièrement convaincus depuis près de 30 ans que la mission chrétienne passera à l’avenir de manière très privilégiée et centrale par la question conjugale et familiale. Alors, oui, d’être associés à une telle aventure, est d’abord un honneur dont nous sentons bien souvent indignes, mais aussi et surtout une très grande joie.

Maud : Notre joie fut également grande de découvrir de nombreuses perles parmi les 160 témoignages de couples qui illustrent les 7 soirées du DVD ; certains sont bouleversants et d’une grande vérité ; nous devons reconnaître que les interviews menés par Anne de Noray, la co-réalisatrice du DVD, sont d’une grande finesse : elle a su mettre les couples en confiance et les a conduit ainsi à témoigner avec beaucoup de simplicité et de spontanéité. Au-delà, son adhésion immédiate aux objectifs et à l’esprit qui devait se dégager de ce parcours, ses précieux conseils et son professionnalisme nous ont été à tous 2 d’un secours inestimable durant toute cette année.

Alex : Le travail sur les textes, l’articulation des témoignages, les enregistrements, le montage, … durant plus d’une année avec toute l’équipe AlphaCouples et les réalisateurs du DVD fut pour nous absolument passionnant, quoique bien plus important que celui prévu au départ ! Ce fut parfois un travail très minutieux et délicat, mais quand on visionne maintenant certains passages « chargés » d’onction ou particulièrement forts ou vrais, on peut bénir l’Esprit-Saint sur la manière dont il a conduit « son » affaire.

Nous sommes habités lors de certains passages par ces paroles de Jésus qui « tressaille de joie sous l’action de l’Esprit-Saint » au retour de mission des disciples et qui s’exclame « Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants »(Lc 10, 21)

Maud : Malgré certaines imperfections dont nous sommes trop bien conscients, la jubilation et l’action de grâce sont donc vraiment les sentiments qui dominent très largement dans nos cœurs !

6. Au regard des imperfections dont vous parlez, auriez vous également certains regrets ?

Maud : Il ne faut rien regretter car « tout est grâce » dit-on ! Même si nous avons une certaine expérience d’interventions en public ou d’enregistrements radio ou vidéo sur ces questions, la réalisation d’un tel DVD qui ambitionne une qualité professionnelle et exige un respect très strict des textes et des timings, était une grande nouveauté pour nous. Et nous ne sommes ni des télé-évangélistes, ni des acteurs, ni des présentateurs de JT habitués aux prompteurs !

Alex : Avant et durant les enregistrements, si nous étions tous 2 confiants et parfois même “chaud-bouillants” du fait de notre motivation, nous étions également très humbles et même « tout tremblants » intérieurement pourrait-on dire, tant nous nous sentions inadaptés au niveau d’exigence attendu. Pour nous, il y avait et il reste un grand décalage entre nos capacités, et les exigences pour répondre de manière pertinente aux objectifs et aux enjeux de ce parcours ! Nous demandons donc aux futurs animateurs et utilisateurs des DVD beaucoup d’indulgence face aux imperfections qui ressortent malgré le travail d’orfèvre des réalisateurs au montage.

7- Si vous aviez un rêve, quel serait-il?

Alex : Notre 1er rêve est que ce parcours et ce DVD portent avant tout un large fruit de guérison et de réconciliation, et donc de communion et de bonheur chez de nombreux couples, particulièrement les plus éprouvés ou en souffrance, ou même chez tous ceux qui aspirent à une relation plus riche et plus réjouissante entre eux : ils sont si nombreux aujourd’hui ! Par ricochet, cela portera inévitablement de très bons fruits chez leurs enfants et dans leurs familles.

Maud : C’est évident que la pédagogie, les thèmes abordés, la manière dont sont traités les questions… font qu’AlphaCouples est depuis les débuts un parcours qui « déménage ». Le DVD tel qu’il a été conçu et le travail sur les textes du parcours lui-même ont sans doute accentué cette caractéristique initiale : vraisemblablement, il ne pourra donc laisser grand monde indifférent au plan intérieur et relationnel, émotionnel et même spirituel. L’alternative pour beaucoup de conjoints sera donc claire : soit on plonge ensemble en vérité dans l’amour et le respect mutels, soit ce peut devenir rapidement insupportable pour l’un ou l’autre.

Alex : Tous les couples participants seront sans doute concernés par cette exigence, et les couples qui animent ces parcours sont en première ligne. N’ayons pas peur que cela puisse secouer et réagir : c’est normal, c’est bon car « la Vérité vous rendra libre » dit le Christ ; il faut donc en parallèle exprimer beaucoup d’amour et de compassion car le chemin est souvent délicat ou douloureux. Pourquoi ? Car la Parole de Dieu, dont les animateurs du parcours sont les témoins explicites ou implicites, est « vivante, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; elle pénètre au plus profond de l’âme » (He, 4, 12)

Maud : Pour que le fruit d’AlphaCouples soit durable, pour qu’il ne soit pas un feu de paille, ne soyons pas dupes : si le choix est fait par les couples participants de ne mettre en application que les recommandations « humaines » d’AlphaCouples, elles ne pourra résoudre durablement l’équation existentielle de chaque expérience conjugale. A l’image de Dieu, le couple vient de Dieu, est fait pour Dieu et va vers Dieu ; coupé de cette source, il est tôt ou tard en danger en raison de toutes ses blessures, surtout dans notre monde moderne. Dans la vie chrétienne, particulièrement dans le mariage, le génie de Dieu est d’avoir imbriqué si fortement vie et foi, incarnation et spiritualité, amour de Dieu et amour conjugal : AlphaCouples le fait selon nous découvrir de manière très actuelle et accessible au plus grand nombre.

Alex : Et donc, notre rêve le plus profond, notre prière est que l’Esprit-Saint, comme à la Pentecôte, vienne lui-même durant ces parcours AlphaCouples « transpercer le cœur » des couples participants, particulièrement de ceux qui souffrent, de ceux dont l’amour est malade, de ceux qui sont apparemment les plus éloignés de la foi, … et qu’ensemble, aux côtés de Nicodème, ils puissent avec le Christ « naître de nouveau, et de l’eau, et de l’esprit » : « sans le Christ, vous ne pouvez rien faire » dit l’apôtre Paul. C’est vrai pour chacun de nous, même après AlphaCouples !

Maud : Ce parcours vient donc avant tout nous interpeller très personnellement – nous tous, couples animateurs d’AlphaCouples ou utilisateurs potentiels de ce parcours dans le cadre de nos diverses missions pastorales auprès de couples : où en suis-je de ma relation, de mon alliance et de ma vie d’amour avec mon conjoint ?…et de même avec Dieu ?…et de l’articulation de ces deux expériences si fortes qui se nourrissent l’une et l’autre ? Ce parcours vient donc interpeller chacun sur sa propre expérience du Salut du Christ dans son histoire personnelle puis conjugale, car le Salut est l’épicentre de la foi et de la vie chrétienne : nous ne pouvons attester dans la mission que ce que nous avons testé de nous-même ! Sinon c’est de la militance ou de l’idéologie : la mission risquerait alors de donner bien peu de fruits, même si nous sommes très généreux ou dévoués.

Alex : Et c’est donc là notre dernier rêve si on peut dire : à la suite de Jésus qui interpelle la Samaritaine pour qu’elle puise « l’eau vive » en profondeur, nous prions pour que tous – et nous les premiers – prenions bien davantage conscience que Dieu invite chacun dans cette nouvelle étape d’AlphaCouples à « élargir l’espace de ta tente, allonger tes cordages, affermir tes piquets (car) tu ne seras pas confondu, tu n’auras rien à craindre (et) tous tes fils seront disciples de l’Éternel, et grande sera la postérité de tes fils » (Is. 54)

Dans l’Évangile, Jésus nous dit : « Je suis venu allumer un feu et que j’aimerais qu’il brûle déjà » (Lc 12, 49). Si nous sommes ce que nous devons être, Alpha-Couples – grâce à l’Esprit-Saint et au don de chacun – peut contribuer très activement et abondamment à répandre ce feu au sein de nombreux couples ! Alors notre joie à tous sera complète !

 
  • Bonjour, Merci pour ces émissions si enrichissantes. Fraternellement
  • Quelle merveille que cet interview qui donne un avant-goût de "l'amour …
  • Merci Maud et Alex pour cette merveilleuse conférence sur le coupl …